La population piscicole de la Vezouze inventoriée

5 octobre 2014 - 20:47

Dans la perspective des futurs travaux d’assainissement qui pourraient être entrepris, la fédération départementale de pêche a décidé de faire un état initial du peuplement piscicole de la Vezouze. Cette action, effectuée avant les travaux, a eu pour but de compter, peser, mesurer et photographier pour la première fois à cet endroit les différents représentants de chaque espèce. Elle sera renouvelée tous les ans, ainsi que pendant et après les futurs travaux.

Pierre Pommeret, responsable technique de la fédération, a mis en place une pêche électrique. Cela consiste à soumettre les poissons à un faible champ électrique qui les attire et les tétanise temporairement, ce qui permet aux techniciens de les capturer à l’épuisette et de les mettre en vivier afin de pouvoir connaître les différents spécimens qui peuplent la rivière. Il était assisté de Sylvain Cabillot, garde pêche particulier de l’association de pêche « Le roseau de la Haute Vezouze », de Jean-Marc Antoniacomi, ainsi que quelques membres de l’association, deux personnes de la Direction Départementale des Territoires, du service Environnement, Eau et Biodiversité et quatre personnes de la Fédération de Meurthe-et-Moselle pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique, étaient présentes également.

Diverses variétés ont été pêchées (truite fario, lamproie, chabot, ainsi que des truitelles de l’année), cela démontre une bonne population et une bonne qualité du cours d’eau.

Après cette matinée de prospection, ce sont 147 truites qui ont été capturées. Les plus belles truites Fario, mesurant 30 cm environ, ont été prélevées pour assurer la fécondation, les truitelles seront réintroduites en amont de Blâmont.

Le point négatif de cette pêche a été la découverte d’écrevisses du pacifique, répertoriées parmi les espèces invasives, elles constituent un danger pour les écrevisses autochtones. D’une nature agressives, elles sont également porteuses des germes de la peste des écrevisses sans en être affectées.

Commentaires