Compte rendu de l' Assemblée générale de La CARACHE Lunévilloise

10 février 2015 - 09:20

« L’examen des effectifs de l’association nous amène à constater une légère hausse des membres actifs », annonce Serge Berini, président de la Carache Lunévilloise. Soit 2.218 pratiquants : dont 638 jeunes de moins de 18 ans, plus 156 occasionnels (à la journée ou hebdomadaire).

Les projets de l’année 2015 ont suivi, avec notamment les concours habituels, à l’étang Sainte-Anne le 19 avril (truite) et le 30 août. Les huit heures du poisson sont maintenues (la date n’est pas encore définie). Nouveauté : une brocante de matériel de pêche, en association avec la base de voile de Bure, est envisagée. « C’est une bonne idée », lance le maire, Jacques Lamblin. « Cela fait vivre la ville. »

Le président a ensuite abordé les dossiers touchant à l’eau et à l’environnement auxquels est associée la CCL. Parmi eux, la réalisation d’un parcours de pêche en ville. « Il faut le faciliter », indique Serge Berini. Avec l’aménagement de la rive droite de la Vezouze, entre le parking de Leclerc et le pont Chanzy. « Cette opération sera faite sous la forme qu’il faudra », affirme Laurent De Gouvion Saint-Cyr, présent lors de l’assemblée générale qui s’est déroulée hier matin.

Concernant l’alevinage, près de six tonnes ont été produites, représentant un empoissonnement d’une valeur de plus de 32.000 €. « Un vrai travail de professionnel », a souligné Serge Berini.

Au niveau des procès-verbaux, 20 ont été dressés, dont quinze pêches de nuit pratiquées en majorité par des étrangers.

En fin de séance, quelques pécheurs ont manifesté leur mécontentement suite à des difficultés à aborder certaines zones de pêches, dont le canal de la Marne au Rhin.

« Si tout le monde se respecte, on y arrivera », a conclu le président de la Carache.

Commentaires